8 - THERA ou SANTORIN, la star des Cyclades

Situation: Mer Egée archipel des Cyclades

Superficie: 76 km2

Littoral: 70km de côtes

Point culminant: 566m (mont Profitis Ilias)

Population: 16000 habitants   

Capitale: Fira

 Unique et irréelle, Théra plus connue sous le nom de Santorin, est devenue l’emblème des îles grecques  pour son incroyable beauté depuis l’antiquité puisqu’elle fut aussi appelée Kalisté (la plus belle) par les phéniciens.

Jadis de forme circulaire (d’où son  ancien nom, Strongyle (l’ile circulaire ») elle doit sa forme actuelle de croissant  à la suite de la violente éruption de son volcan au 15ème siècle av. JC.  Cette explosion fit s’effondrer le volcan en son milieu et disloqua l’île en plusieurs îlots, dont ceux de Thera, Therasia et Aspronisi qui forment l’archipel de Santorin. Ainsi apparu la caldeira et son impressionnante falaise où s’accroche la capitale Fira

C’est la ville la plus peuplée de Santorin et la plus connue. Avec son incroyable situation,  sa symphonie de maisons blanches, de coupoles, avec ses demeures seigneuriales et la vue qu’elle offre sur la caldeira elle est sans doute la plus dépaysante des villes grecques  mais  aussi la plus touristique !

La mythologie de cette île est très riche…elle serait liée à une tempête crée par Zeus… à une  inondation majeure causée par la colère de Poséidon quand il perdit la bataille avec Athéna pour la régence d’Athènes… et la mythologie rejoint le mythe avec celui de la catastrophe liée au naufrage de l’Atlantide… La réalité de cette tragédie on la mesure avec les ruines de la cité antique d’Akrotiri, cité minoenne  du 2ème millénaire av. JC qui fut ensevelie  sous 50m de cendres  comme à Pompéi.

Quant à  son nom, elle fut aussi appelée Kalisté (la plus belle) par les phéniciens et celui de Théra est le nom du fils d’un roi thébain qui devenu vieux quitta Spartes pour se retirer à Santorin… son nom actuel qui date du XIIème siècle en l’honneur de Ste Irène de Salonique.

 Une particularité, Santorin possède un vignoble de 15000ha malgré la pauvreté des sols et l’aridité de cette île. C’est l’un des plus anciens de la Grèce. Cela est dû au fait de la présence de lave et de pierres ponce dans le sol, ces matériaux poreux absorbent l’humidité nocturne et la restituent à la vigne durant la journée;

Autre particularité: le très grand nombre d’églises, chapelles et monastères: on en dénombre pas moins de 252 (dont 71 bâties dans des rochers) pour 16000 âmes soit 1 pour 63 habitants !

9 - EGINE, la rivale d’Athènes

Situation: Îles du Golfe Saronique

Superficie: 88km2

Littoral: 57kmde côtes

Point culminant: 523m (mont Horos)

Population: 13000 habitants   

Capitale: Egine

 Toute proche d’Athènes c’est la deuxième plus grande île du golfe  Saronique. Cette île verdoyante est réputée pour ses pistaches. C’est un lieu de villégiature pour les athéniens… et un avant-goût des îles grecques pour les touristes !

Egine la capitale de l’île est construite en amphithéâtre sur la mer, offre de belles demeures néo-classiques et de nombreux bâtiments vestiges de son passé de première capitale de la Grèce.  La vedette d’Egine est le magnifique temple d’Aphaïa dédié à une déesse de la fertilité fut créé  en 480 avant J.-C. avec le butin gagné par les grecs à la suite de leur victoire sur les Perses à la fameuse bataille de Salamine.

Autre curiosité : le site de Paleochora, une ville byzantine abandonnée où une trentaine d’églises ont survécu.

Egine fut une des premières grandes cités maritimes et commerçante de la Grèce antique et de fait elle eut la première marine de Grèce. Les Eginètes passent pour les fondateurs de la monnaie car Egine fut la première cité à battre monnaie. Elle fut donc longtemps une grande rivale d’Athènes dans l’antiquité (son célèbre temple d’Aphaïa état un des trois temples du triangle sacré avec le Parthénon et Sounion) comme à la fin du XIXème siècle puisqu’elle fut aussi la première capitale de l’Etat grec libre  après la révolution de 1821.  Fidèle à sa tradition, Egine va alors frapper les premières drachmes modernes représentant un Phoenix renaissant de de ses cendres après les incessantes attaques de pirates suivies des invasions vénitiennes et turques. Egine a également édité le premier journal grec …et la première prison!

Selon la mythologie… et pour faire simple, Egine doit son nom  à l’une des filles de Zeus, la nymphe Egine, amie d’Artémis la déesse de la chasse qui, pour échapper à ses prétendants, se réfugia sur cette l’île …ce qui ne l’empêchera pas d’avoir un fils, Eaque,  qui va y fonder une colonie… alors qu’elle est peuplée à l’origine par les… Myrmidons ! Pour faire simple… car Egine aurait été une belle princesse dont Zeus va tomber amoureux. Afin d’être seul avec elle il l’amena dans cette île inhabitée dans laquelle ils eurent un fils, Eaque, qui devint le premier roi d’Egine. A vous de choisir !

10 -SKYROS, la belle des Sporades

Situation: Île Sporades du Nord

Superficie: 209km2

Littoral: 130km de côtes

Point culminant: 792m (mont Kochylas)

Population: 3000 habitants   

Capitale: Chora ou Hora

 C’est la plus méridionale et la plus importante des îles Sporades du Nord. Magnifique île montagneuse au climat très agréable et aux paysages très contrastés, c’est l’idée même que l’on se fait d’une île grecque. Skyros possède aussi des plages sublimes dont celles de Vrachi ou de Yalo dont la légende dit qu’Achile s’y serait baigné.

 La pittoresque capitale Chora ou Hora  est un labyrinthe de ruelles car elle est construite en amphithéâtre sur les pentes d’une colline. Elle est surplombée par une forteresse byzantine elle-même construite sur les ruines de l’antique acropole de Skyros et par le monastère byzantin d’Agios Georgis de Skyrianou. La vue du  kastro dominant  le village est sublime. Linaria le port principal de l’île est situé à 10km de Chora 

 Mythologie: C’est l’île où selon la légende Thétis cache son fils Achille pour l’empêcher de partir à la guerre de Troie…mais qui sera finalement débusqué par Ulysse… déguisé en marchand ambulant!

Le nom des Sporades a la même origine que le mot sporadique qui vient du grec et ont le sens premier est épars, parsemé ou  disséminé comme le sont les îles qui forment l‘archipel du même nom.

 Cette île est aussi connue pour ses poneys, l’hipparion (ou petit cheval) de Skyros, domestiqué dès l’antiquité par les agriculteurs de l’île …et qui dit-on accompagnaient Alexandre le Grand lorsqu’il quitta la Macédoine pour conquérir le monde.

11 - RHODES, l'Île des fleurs

Situation: Îles du Dodécanèse

Superficie: 1398km2

Littoral: 220km de côtes

Point culminant: 1216m (mont Attabiros)

Population: 120000 habitants   

Capitale: Rhodes

 Son nom signifie l’île des grenadiers. C’est la plus grande île du Dodecanèse au sud-est de la Mer Egée et la quatrième île de Grèce, elle est située à seulement 18 km des côtes turques. Avec 300 jours de soleil par an c’est l’île la plus chaude de Grèce !

 Grand mélange de styles architecturaux qui résultent de ses multiples occupants : sarrasins, arabes, byzantins, vénitiens, croisés, génois, turcs…et enfin italiens jusqu’en 1948, la ville de Rhodes, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco est  l’une des plus grandes et des mieux conservées villes médiévales d’Europe. Les chevaliers hospitaliers ont occupé la ville à partir de 1309 et l’ont transformée en une formidable forteresse…avant d’être battus en 1522 par les turcs de Soliman le Magnifique.

Elle est aussi connue pour le fameux colosse de Rhodes une des 7 merveilles du monde antique, une statue de 35 m de hauteur qui était dressée au-dessus de l’entrée du port de Mandraki. Selon les anciens cette statue fut construite vers 300 ou 280 av. JC. et fut détruite par un tremblement de terre en 224 av. JC, reconstruite par les Ptolémée avant d’être mise en morceaux par les Arabes…qui les vendirent à un commerçant juif avec paraît-il 900 chameaux pour emporter la charge !  

 Outre ses plages et ses paysages, l’île de Rhodes offre d’autres sites superbes comme Lindos la blanche et les vestiges de son acropole qui ne fut dit-on surpassée que par celle d’Athènes , le site de  Kamiros, la « Pompéi grecque » ou bien encore  la superbe vallée des papillons.  

 Mythologie: liée aux amours d’Hélios  pour la nymphe Rhodes  la fille du Dieu de la Mer, Poséidon. Tout à son bonheur, Hélios a baigné l’île de son éclat et en a fait la plus belle de la Mer Egée. Encore plus romantique, quand il tomba amoureux de la belle nymphe, Hélios l’illumina de ses rayons…et elle pris la forme de l’île!  Mais selon la légende son peuple aurait disparu après une inondation et aurait été remplacé par les Hellades créés bien entendu… par Hélios!

Spécialité : le vin local le « souma », un vin pétillant que les grecs appellent champagne !  

12 - ICARIA ou IKARIA, l’île rouge ?

Situation: Iles Egée du Nord

Superficie: 660km2

Littoral: 160km de côtes

Point culminant: 1040m (pic Melissa)

Population: 10000 habitants   

Capitale: Aghios Kirikos

 Probablement une des plus belles îles grecques, Icaria  est située à l’est de la mer Egée.  D’une superficie assez étendue  (6 fois Paris intra muros !)… mais relativement  peu peuplée, c’est  probablement une des plus belles îles grecques.  Sa beauté réside dans son inaccessibilité montagneuse et sauvage.  Sur ses 12 villages, onze sont de caractère  montagneux!  Elle est  réputée pour ses sources thermales et la production de miel

La capitale Aghios kirikos est un petit port dont les maisons s’étagent à flanc de colline.

Mythologie : Ikaria doit son nom à Icare, le fils de Dédale, artiste et inventeur légendaire qui avait construit en Crète le fameux labyrinthe pour le roi Minos…avant que ce dernier ne l’y enferme avec son fils. Dédale pour se sauver imagina de fabriquer des ailes en cire pour lui et son fils. Vous connaissez l’histoire : Dédale réussit à s’échapper et à voler jusqu’en Sicile alors que Icare, trop téméraire, s’approcha trop près du soleil, ce qui fit fondre la cire de ses ailes. Il tombe alors dans la mer Egée tout près d’une île qui va dès lors s’appeler Icare. La légende raconte en outre que son corps  fut roulé par les vagues  jusque sur le rivage où il fut recueilli et enterré par… Heraclès (on les retrouvera tous !)  Une tradition plus simple : Dédale et Icare auraient fui la Crète sur un vaisseau. Dédale aurait alors inventé  non pas les ailes mais les voiles des navires…avant de faire naufrage près de cette île ! A vous de choisir !

Cette île a de toutes façons une histoire très ancienne puisque, selon les spécialistes, tous les  noms de lieux de Grèce  qui commencent par un « I » ont un passé « pré-grec » c’est à dire antérieur à la Grèce antique ! 

Plusieurs particularités pour Icaria :

- on l’appelle souvent l’île rouge  puisque  la majorité de ses habitants  appartiennent aux partis  politiques de gauche. L’île ayant été choisie en raison de son isolement comme lieu d’exil pour les communistes  après la fin de la deuxième guerre mondiale, cela explique peut-être l’orientation politique de ses habitants…et le surnom de cette île !

- le joli village de Hristo Rahes, plus que calme dans la journée mais qui s’anime le soir venu jusqu’au bout de la nuit. Une habitude prise du temps des pirates où les habitants  ne sortaient que le soir pour ne pas se faire remarquer. L’architecture des maisons est également dictée par la même  nécessité de se cacher : la plupart des maisons n’ont ni fenêtre ni cheminée !

- C’est surtout un des endroits au monde où l’on vit le plus longtemps. Elle fait partie des fameuses « zones bleues » puisque une personne sur trois y vit au-delà de 90 ans ... et les hommes en particuliers ont quatre fois-plus de chance d’atteindre les 90 ans que les américains !

13 - SAMOS, l’île de Dyonisos et du muscat

Situation: Îles Egée du Nord

Superficie: 468 km2

Littoral: 146km de côtes

Point culminant: 1440m (le mont Kerkis)

Population: 41000 habitants   

Capitale: Samos ou Vathy

 C’est une des plus belles  îles de Grèce  située à 1 ou 2 km à peine de la côte turque! 468km2 de verdure, de forêts et de montagne et de côtes très découpées. Son nom vient très vraisemblablement du mot sama  qui signifie hauteur en référence aux sommets de ses nombreuses montagnes. 

Sa capitale s’appelle Samos ou également Vathy comme à Ithaque. On peut y voir les vestiges de sa citadelle, les bains romains  et un ingénieux aqueduc, le tunnel d’Eupalinos qui fut le premier acqueduc souterrain jamais réalisé et qui était long d’1 km. 

 Les deux trésors de Samos sont  l’Heraïon ou les ruines du  temple d’Hera qui fut l’un des plus grand sanctuaire de l’antiquité et le Pyhagoréion. Ce port était célèbre dans l’antiquité car ses fortifications  servaient de bastions  contre les invasions.

 Mythologie: La légende raconte que Dyonisios aurait appris l’art viticole aux habitants de Samos pour les remercier d’avoir chassé les Amazones. C’est sur cette île que  serait née la déesse Ira ou Hera (la déesse de la fertilité) dont Zeus tombera amoureux. Elle est aussi le berceau ou la résidence de grands hommes grecs  dont Esope, Pythagore, Epicure  ou encore l’architecte Rhoikos qui y édifia l’Heraïon .

 L’île était célèbre dans l’antiquité pour ses poteries rouges …et son célèbre muscat

Particularité historique : Samos fut un temps une province romaine…puis colonie byzantine puis turque au XVème siècle …où elle fut inhabitée pendant un siècle! L’île n’est redevenue grecque qu’en 1931 alors que la révolution d’indépendance date de 1821! 

14 -LEMNOS…enfin l’île aux dames?

Situation: Îles Egée du Nord

Superficie: 482km2

Littoral: 259km de côtes

Point culminant: 470m (Mont Viglea)

Population: 18000 habitants   

Capitale: Myrina

 Magnifique et luxuriante île volcanique de la Mer Egée à l’Est de la Grèce, Lemnos est une île relativement peuplée. Très verte et très fertile ses  ressources sont tirées principalement de l’agriculture avec un miel très réputé …il est vrai que durant l’époque byzantine Lemnos était paraît-il le grenier de Constantinople! 

Capitale et port de l’île: Myrina qui s’appelle également Lemna ou encore Kastron. Elle est construite  sur une petite péninsule entre deux caps dominés  par une forteresse génoise et le petit port de Tourikikos et ses nombreuses tavernes tout le long de la plage et des habitations avec de superbes façades néoclassiques.

 Mythologie: la déesse Hera s’est un jour fâchée avec son fils Ephaïstos et l’a jeté du haut du Mont Olympe …et il a atterri sur l’île de Lemnos… considérée à cause de ses volcans comme le séjour d’Hephaïstos, le dieu du feu et du fer, … à moins que ne soit son père Zeus qui l’exila sur cette île après l’avoir chassé  de la résidence des dieux sur le mont Olympe !

C’est aussi sur cette île que d’après la mythologie demeure dans une caverne Hypnos, frère de Thanatos (la mort) et fils de Nyx(la nuit).

 Mais une autre légende nous intéresse davantage.

Elle remonte au règne d’un roi minoen Thoa, marié avec une certaine Myrina (le nom de la capitale de l’île). Au cours de son règne, les femmes de Lemnos mécontentes d’être délaissées par leur mari, car elles avaient offensé Aphrodite, égorgèrent tous les hommes de l’île en une seule nuit et jetèrent  leur corps à la mer! Seul le roi Thoa fut épargné par sa fille Hypisile…mais les femmes de Lemnos finirent par le chasser aussi! C’est ainsi que lorsque les Argonautes (que l’on retrouve après les avoir croisés à Anafi…) s’y sont arrêtés, ils découvrent une île uniquement habitée par des femmes.

A défaut de toison d’or ils venaient de découvrir… l’île aux dames !

La légende raconte que Jason fut sensible aux  charmes d’Hypisile qui était devenue reine…et  que les Argonautes le furent tout autant à l’accueil réservé par ces dames. Ce qui fut dit-on le meilleur moyen de repeupler l’île !

Quant à savoir si les Argonautes sont passés par notre résidence, ça c’est une autre histoire…et la mythologie n’en dit pas un mot !

En guise de conclusion…

« And the winner is… »

 Après toutes ces pérégrinations dignes d’Ulysse, d’Icare ou des Argonautes  nous voici au terme de ce périple inter-îles.

Nous n’avons pas trouvé la Toison d’or mais savons-nous pour autant pourquoi notre résidence s’appelle « l’Île aux dames » ?

C’était le propos initial et en fait de dames nous en avons trouvé beaucoup… quant à savoir qu’elle île et donc quelle partie de notre résidence mérite le titre d’île aux Dames, c’est à vous de le décider.

Un petit concours pour le blog peut-être?…

 C’était le propos initial mais ce n’était pas le seul.

Au-delà de la découverte (ou de la re-découverte) des îles grecques, au-delà des anecdotes (merci Internet!) c’était aussi, dans mon esprit,  le moyen de permettre à chacun de mémoriser les différentes îles de notre résidence et surtout permettre à chacun de s’approprier celle où il habite.

J’espère y avoir un peu contribué.

Internet m’a beaucoup aidé… mais je n’ai pas tout trouvé,  loin s’en faut!... et je n’ai surtout pas trouvé ce que je cherchais dès le départ: savoir le nom des habitants de ces îles afin de nous permettre de s’interpeller les uns les autres.

Comment vas-tu l’Anafiote et toi le Pariani ?

Ainsi s’appellent les habitants d’Anafi ou de Paros… Santorinios pour Théra (Santorin), Miliotes pour Milos, Corfiotes pour Corcyre (Corfou), Rhodiens pour Rhodes, Iotes pour Ios.

Mais quid des habitants d’Ithaque, Egine, Skyros, Icaria, Samos et Lemnos ?

Help, help, help! Je vous mets à contribution pour rechercher leur nom…ou mieux encore en inventer un!

Pour continuer le  voyage…

 A bientôt donc sur le blog… et merci de m’avoir accompagné d’île en île.

 Jacques SFILIGOÏ  

Internaute à la recherche des Argonautes et…rhodien de l’Île aux dames